This post was originally published on this site
https://static.latribune.fr/full_width/1348928/barometre-sycomore.jpg

Evolution de la demande des consommateurs, prise de conscience écologique chez
les jeunes diplômés, nouvelles contraintes environnementales, instauration d’une taxe
carbone nationale ou aux frontières… Pour les entreprises, la transition écologique et énergétique est devenue un enjeu stratégique. Qui pourrait avoir un impact important
sur leur activité et leur rentabilité à moyen et long terme.

En ce début 2020, une année cruciale dans la lutte contre le changement climatique, La Tribune a voulu savoir quelles sociétés étaient les mieux positionnées pour faire face au monde de demain, compatible avec l’accord de Paris qui voudrait limiter à +2°C le réchauffement climatique, et celles qui avaient encore le plus à faire. Notre outil:
la NEC (Net Environmental contribution), une mesure du degré d’exposition des grandes entreprises cotées à la transition écologique. Décryptage du baromètre avec Jean-Guillaume Péladan, directeur de la stratégie environnement chez Sycomore Asset Management.

Lire aussi : Notation sociale et environnementale: le marché de toutes les convoitises

baromètre Sycomore

[Cliquez sur l’image pour l’agrandir]

Auto: PSA et Renault font mieux que Daimler

Source majeure d’émission de…

Article réservé aux abonnés

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here