This post was originally published on this site
http://www.lafranceagricole.fr/ra/lowres/Publie/FA/p1/Images/Web/2020-01-17/HS-Eau-et-irrigation.jpg

Eau irrigation - Battre en brèche les sources de préjugés

© GFA

À travers des expertises et des témoignages très variés et sans parti pris, le hors-série de La France Agricole « Eau et irrigation : Réponses à ceux qui veulent couper les vannes » veut pacifier le débat sur l’utilisation de ce bien commun dont le partage et la « privatisation » engendre des tensions parfois vives.

Pas d’agriculture sans eau et pas d’alimentation sans agriculture ! Et pourtant, le stockage et l’utilisation de l’eau à des fins de productions agricoles font l’objet d’oppositions régulières, qu’elles soient militantes ou par méconnaissance.

Les agriculteurs en première ligne

Or, comme l’expose Ghislain de Marsily, un des meilleurs spécialistes de l’eau, dans cet ouvrage, « au-delà du problème de l’eau, se posent les questions alimentaires et de démographie » pour lesquels les agriculteurs sont en première ligne.

C’est ce que Denis Lefèvre, l’auteur de ce hors-série [NDLR : par ailleurs billettiste à La France Agricole], met en évidence à travers des regards historiques et panoramiques sur des civilisations, parfois très peu pourvues en réserves hydrauliques, qui ont su transformer l’or bleu en or vert de manière pragmatique.

Le changement climatique en toile de fond

Mais avec les données du changement climatique en toile de fond, et même dans un pays « béni des Dieux » comme la France, la vigilance s’impose de plus en plus dans la gestion fine des apports en eau aux plantes. En la matière, ce hors-série décrit les perspectives technologiques offertes par l’irrigation 2.0 et les améliorations possibles dans la gouvernance collective de la ressource.

Perpétuer cette longue histoire commune entre eau et agriculture et rendre légitime les différentes formes de stockage parce qu’elles doivent bénéficier à tous les usagers, tels sont les enjeux pédagogiques portés par ce hors-série.

Qui démontre aussi à travers des exemples étayés qu’irrigation et biodiversité ne sont pas antagonistes, bien au contraire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here