This post was originally published on this site
https://www.francetvinfo.fr/image/75no6yzfd-6880/500/281/20455109.jpg

Le directeur général d'Easyjet en France, François Bacchetta. Le directeur général d’Easyjet en France, François Bacchetta.  (RADIO FRANCE)

La compagnie low-cost annonce qu’elle va compenser, dès maintenant, toutes ses émissions carbone, pour contribuer à la lutte contre le changement climatique. Invité éco de franceinfo, François Bacchetta affirme qu’elle est la première à le faire.  

Comment compenser la pollution ? Avec des programmes de reforestation, d’énergie durable, des projets communautaires pour limiter les émissions”, affirme François Bacchetta, qui assure que ces projets, souvent critiqués par les associations écologistes, seront “certifiés”, avec une “qualité de programme irréprochable.”  

On a réduit nos émissions d’un tiers depuis l’an 2000″, assure François Bacchetta qui ajoute : “Ça va se poursuivre avec la mise en œuvre de nouvelles technologies, les biocarburants, la technologie d’avion électrique et hybride”. La compagnie vient de signer un partenariat en ce sens avec Airbus.  

La France et huit autre pays demandent l’instauration d’une taxe CO2 pour le secteur, au niveau européen. Sans attendre, elle va mettre en place une “écocontribution” sur tous les billets des vols au départ de la France, à partir de l’an prochain. “Pour Easyjet, en France, c’est de l’ordre de 10 millions d’euros pour 2020″, selon François Bacchetta. : “On essaiera de ne pas faire passer ça dans les prix.”  

Le directeur général d’Easyjet demande surtout à l’Etat “une incitation fiscale à investir dans les nouvelles technologies.” “La fiscalité doit inciter l’industrie à se transformer. Ce n’est pas le cas aujourd’hui.”          

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here