This post was originally published on this site
https://www.francetvinfo.fr/image/75no6dqww-4e75/500/281/20442501.jpg

Le siège de la Banque européenne d'investissement à Bruxelles (Belgique).Le siège de la Banque européenne d’investissement à Bruxelles (Belgique). (MAXPPP)

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La Banque européenne d’investissement va arrêter de financer tout nouveau projet lié aux énergies fossiles, y compris le gaz. Cette mesure s’appliquera à partir de 2022 et c’est une grande première pour cet établissement qui finance l’Union européenne.

La Banque Européenne d’Investissement est la banque de l’Europe. C’est même le premier prêteur multilatéral au monde. Le fait d’abandonner le financement des projets liés aux énergies fossiles est une décision historique. Cela répond directement au projet que le président de la République, Emmanuel Macron, évoquait en début d’année, en écho aux propositions faites notamment par le climatologue Jean Jouzel, et l’économiste Pierre Larrouturou, de créer une banque du développement durable.

L’engagement pris par la BEI n’entrera en vigueur qu’en 2022 mais l’établissement flèche déjà ses investissements vers l’innovation dans l’environnement. Ce nouveau pas franchi en fait réellement la fameuse “grand banque du climat“. L’organe directeur de la BEI a obtenu ce résultat après de longues discussions. Le conseil d’administration est composé de représentants de tous les États-membres de l’Union européenne qui n’ont pas forcément la même vision des choses ni, surtout, les mêmes intérêts. Le consensus est donc à saluer. Enfin, certaines infrastructures ne peuvent pas être abandonnées du jour au lendemain, comme les projets vitaux d’interconnexion et de stockage de gaz qui avaient été définis, à l’époque, comme des projets d’intérêt commun. C’est donc une extinction à petit feu et une page qui se tourne mais tout cela ne peut pas se faire radicalement du jour au lendemain.

Comment la Banque européenne d’investissement compte-t-elle assurer cette transition ? En plus de l’annonce phare concernant l’arrêt du soutien aux projets liés aux énergies fossiles, la BEI entend débloquer jusqu’à 1 000 milliards d’euros pour financer les investissements dans le climat et le développement durable au cours des dix prochaines années. Concrètement : un euro sur deux investi par la Banque d’ici 2025 sera dédié à des projets environnementaux. Ce qui crée une vraie dynamique au niveau mondial sur la base des engagements pris par la France lors de la signature de l’accord de Paris sur les réductions de gaz à effet de serre. Reste à la nouvelle Commission européenne d’avoir, elle-même, une vraie action climat à la hauteur des enjeux, notamment sur le prix du carbone jugé aujourd’hui encore trop bas.

Franceinfo est partenaire de la consultation “Agissons ensemble pour l’environnement” avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here