This post was originally published on this site
https://www.francetvinfo.fr/image/75no1mnt8-4a92/600/337/20395045.jpg

Paris, 22 février 2019, mobilisation des jeunes pour réclamer des mesures urgentes contre le changement climatiqueParis, 22 février 2019, mobilisation des jeunes pour réclamer des mesures urgentes contre le changement climatique (GETTY IMAGES EUROPE)

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Selon une étude récente de Business Insider, l’écologie est devenue la première préoccupation des Français, avec 26%, devant le chômage et l’emploi à 13%, à égalité avec l’insécurité. Et pour les 18-24 ans, cela grimpe à 37%. C’est dire que tous les candidats devront verdir leurs programmes ! 

Après les mobilisations, entre autres, des “Vendredi pour le climat” qui ont rassemblé plusieurs milliers d’étudiants et lycéens, les collectifs et associations environnementales ont vu gonfler leurs effectifs en ce début d’hiver. Ce sont donc de nouveaux électeurs qu’il faudra convaincre en mars 2020.  

Si les slogans sont arborés avec humour et ingéniosité par les étudiants, ils n’en restent pas moins alarmistes sur l’état de la planète qui leur sera léguée. Ils réclament des actions rapides et concrètes, notamment pour les candidats aux municipales.

Ces jeunes ne sont pourtant pas tous en âge de voter, mais certains parlementaires militent pour un droit de vote à 16 ans, ce qui est déjà le cas dans certains pays. L’impact en faveur des candidats aux programmes environnementaux serait alors déterminant.  

Paris, le 22 février 2019. Marche de protestation des jeunes contre le changement climatique devant L'Opéra Garnier. Paris, le 22 février 2019. Marche de protestation des jeunes contre le changement climatique devant L’Opéra Garnier. (CORBIS VIA GETTY IMAGES)

Par ailleurs selon la revue Nature Genetics, non seulement les enfants ne pensent pas forcément comme leur parents, mais ces derniers sont influencés par les engagements, notamment environnementaux, de leurs enfants. Angel Prieto, tout juste sorti de polytechnique milite avec son collectif pour un enseignement à forte valeur environnementale dans toutes les écoles et universités.  

Leur nouveau site “Pour un réveil écologique” s’adresse donc aux étudiants, mais aussi aux entreprises qui, si elles veulent séduire et recruter des talents, doivent s’adapter aux envies environnementales de ces jeunes. “Une entreprise qui n’arrive pas à recruter est vouée à l’échec” : ce message du collectif des étudiants pour un réveil écologique est celui de nos futurs cadres sur un choix de société dont ils hériteront, message à l’adresse aussi bien des politiques que des entreprises.    

France 3 Régions, “Paris – Des militants d’Extinction Rebellion bloquent la circulation autour de la place du Châtelet”, Octobre 2019

Le Télégramme, “Université de Bretagne occidentale. Les jeunes pour le climat s’installent à l’université”, Octobre 2019

La Nouvelle République, “Un réseau pour des campus durables”, Novembre 2019

Les Echos START, “Urgence climatique : comment les étudiants font monter la pression sur leur école”, Novembre 2019

Enviescope, “Plus de 8800 signataires à l’Appel « pour former tous les étudiants aux enjeux climatiques »”, Octobre 2019

Le Monde, “Le réchauffement climatique timidement enseigné dans les écoles d’ingénieurs”, Novembre 2019

Franceinfo est partenaire de la consultation “Agissons ensemble pour l’environnement” avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here