This post was originally published on this site
https://www.francetvinfo.fr/image/75nhev0dk-1ce9/600/337/19668341.jpg

Au milieu des crabes et des poissons, des morceaux de plastique s’accrochent au filet d’un marin pêcheur de la mer Adriatique. Des déchets qui ont été pêchés à 15 m de profondeur. Le bateau du marin en remonte entre 10 et 20 kg par jour. En Italie, ramener les déchets sur la terre ferme était interdit et illégal il y a quelques semaines. Les pêcheurs pouvaient être accusés de transport illicite. “Ça parait dingue, mais si on rapportait ça sur terre, on était hors-la-loi et on pouvait avoir un PV“, souffle Carlo Governatori, marin-pêcheur.

40 chalutiers sont autorisés à rapatrier les déchets à terre pour qu’ils soient recyclés. Avec ses 7600 km de côtes, l’Italie est en première ligne face à la pollution en mer. Il reste beaucoup à faire, puisque l’Italie serait le troisième plus gros pollueur en Méditerranée, derrière l’Égypte et la Turquie.

Le JT

Les autres sujets du JT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here