This post was originally published on this site
https://www.francetvinfo.fr/image/75nj00op9-13a3/500/281/19823893.png
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Amel, lycéenne, a lancé le hashtag #Fillthebottle, soit #Remplisunebouteille. Le but : remplir une bouteille avec le plus de mégots possible. Depuis des années, elle voyait passer sur les réseaux sociaux des “documentaires, des images horribles d’ours polaires à moitié morts, des milliers de déchets dans l’océan“… La jeune fille remarque que “souvent, les gens sont indignés, veulent que ça change, mais ne savent pas trop quoi faire“.

C’est aussi sur les réseaux sociaux qu’Amel voit passer des images de bouteilles en plastique remplies de mégots par des internautes au cours de leurs promenades. C’est à ce moment-là qu’elle décide de proposer le hashtag #Fillthebottle. En 24 heures, 30 000 tweets et des centaines de photos reprennent le mot-clé.

On a juste à descendre dans la rue, prendre une bouteille et (…) on peut très vite remplir une bouteille” explique Amel. Le challenge #Fillthebottle est très simple et vise à réduire une pollution massive : en France, 30 milliards de cigarettes sont jetées au sol chaque année. Elles représentent 30 à 40 % des déchets ramassés lors du nettoyage des côtes ou des villes. Composés de 4000 substances toxiques, des milliards de mégots finissent dans l’océan.

En octobre 2016, 80 bénévoles ont ramassé 25 000 mégots en une heure et demie, autour du bassin de la Villette, à Paris. Le 8 juin 2019, à Brest, plus de 40 000 mégots ont été ramassés en deux heures. Pour inciter à ne pas jeter les cigarettes par terre, certains pays proposent quelque chose en échange. À Barcelone, par exemple, un bar offre une bière si on ramène un verre rempli de mégots. Des initiatives qui pourraient motiver “encore plus les gens”, estime Amel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here