This post was originally published on this site
https://www.francetvinfo.fr/image/75nhm0hqm-a4f4/500/281/19742549.jpg

Les députés LR Julien Aubert et Guillaume Larrivé n’écouteront pas la jeune suédoise s’exprimer mardi à l’Assemblée. Ce dernier appelle même ses collègues au boycott.

Haro sur Greta Thunberg. La venue de la jeune militante écologiste à l’Assemblée nationale, mardi 23 juillet, dérange certains parlementaires. C’est par exemple le cas des députés LR Guillaume Larrivé et Julien Aubert, tous deux candidats à la présidence des Républicains, qui bouderont le discours de l’adolescente suédoise.

Dans un tweet posté samedi, Guillaume Larrivé estime que “pour lutter intelligemment contre le réchauffement climatique, nous n’avons pas besoin de gourous apocalyptiques, mais de progrès scientifique et de courage politique”.

Son collègue Julien Aubert, sans appeler au boycott, a également fait savoir qu’il n’assisterait pas au dicours de Greta Thunberg. “Ne comptez pas sur moi pour applaudir une prophétesse en culottes courtes, « Prix Nobel de la peur »”, écrit-il en ajoutant : “La planète, oui. Le greenbusiness, non.”

De son côté, Greta Thunberg a reçu ce dimanche à Caen (Calvados) le prix Liberté 2019, en présence de vétérans du Débarquement de Normandie. Porté par les valeurs du Débarquement allié de 1944 en Normandie, ce prix récompense ceux qui se sont engagés dans le combat pour la liberté partout dans le monde. “Très reconnaissante”, l’adolescente de 16 ans a annoncé qu’elle donnerait les 25 000 euros du prix à quatre organisations œuvrant “pour la justice climatique et aidant des habitants du sud de la planète qui sont déjà affectés par l’urgence climatique et écologique.”

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here