This post was originally published on this site
https://img.huffingtonpost.com/asset/5d2e59fb2400001120935b62.jpeg?cache=VR5720SDE9&ops=scalefit_630_noupscale

Jean-Sébastien LétourneauUne partie du nettoyage a été effectué en canot. 

Plus de 29 kilos de déchets ont été ramassés dans le canal de Lachine lors d’une opération de nettoyage tenue par L’Organisation bleue cet après-midi. Un partenariat avec les organisations Mission 100 tonnes, Défi Saint-Laurent, WWF Canada et Great Canadian Shoreline Cleanup a rendu possible la collecte sur l’eau. 

Après la traversée de cinq provinces, le nettoyage d’une quinzaine de sites et de nombreux jours sur la route, l’Organisation bleue s’est arrêtée à Montréal dans le cadre de sa tournée de nettoyage estivale pancanadienne.  

C’est le 6 juin dernier, à Terre-Neuve, qu’a débuté le tout premier nettoyage de l’été. Depuis, environ 1360 kilos de déchets, principalement de plastique, ont été retirés des plages, des cours d’eau et des parcs. 

 «L’intuable» plastique à usage unique

Bouteilles de plastique, gobelets, plats en styromousse, vaisselle et ustensiles de plastique sont les grands champions des déchets les plus retrouvés par l’Organisation bleue, a expliqué Anne-Marie Asselin, biologiste et fondatrice de l’organisation.

Et bien que plus d’une tonne de déchets eut été retirée des sites à travers le Canada, le processus est constamment à refaire, non seulement à cause des marées qui rapportent continuellement les déchets sur les rives, mais puisque la population n’est pas sensibilisée à la pollution des cours d’eau. «Ce n’est pas nécessairement que les gens veulent jeter leurs déchets, mais plutôt qu’ils ne sont pas éduqués (sur le sujet)», c’est pourquoi leur mission est de créer des activités de sensibilisation et d’éducation, a expliqué Anne-Marie Asselin.

L’organisme joint l’utile à l’agréable en organisant des activités familiales qui diminuent la pollution et qui sont aussi amusantes. «On essaie toujours de combiner ça à une activité plus symbolique qui ramène un peu l’importance de protéger nos berges et nos cours d’eau», a expliqué la biologiste. 

Évidemment la collecte n’est pas la solution, mais au moins, on permet à des communautés de récupérer une plage pendant un certain temps, avec un minimum de propreté.Anne-Marie Asselin, biologiste et fondatrice de l’Organisation bleue

Selon la fondatrice, le plan de Justin Trudeau de bannir le plastique à usage unique pourrait avoir un impact positif sur la pollution des déchets, «s’il est adopté, bien sûr», puisque le plastique constitue le détritus le plus délaissé, explique-t-elle. 

En revanche, en attendant le projet du gouvernement, le meilleur moyen de réduire la pollution de déchets est de sensibiliser la population et de mettre à la disposition des usagers davantage de poubelles et de bacs à recyclage sur les sites, estime Anne-Marie Asselin.  

Jean-Sébastien LétourneauLes 29 kg de déchets ramassés dans le canal de Lachine.

L’organisation

Créée en 2018, l’organisation sans but lucratif a pour objectif de sensibiliser la population à la pollution et à la protection de l’environnement. C’est la première année que la petite équipe organise des événements de nettoyage. Ils sont deux groupes à libérer les paysages canadiens de la pollution; l’une parcourt l’Ouest canadien et l’autre est parti de l’est pour se diriger vers les grands lacs. 

L’Organisation bleue fait appel aux bénévoles pour leurs opérations de ramassage; «des fois on est deux, d’autre fois on est trente», s’est exclamée Anne-Marie Asselin. Or, ce n’est pas le nombre, mais plutôt la volonté des gens qui compte pour amasser un grand nombre de déchets, ajoute-t-elle. 

L’Organisation bleue est aussi une plateforme numérique qui offre du contenu sur l’environnement par le biais de collaborations avec des photographes, des auteurs ainsi que des scientifiques. «On fait un peu de storytelling, on fait de la presse écrite, on fait des capsules web, il n’y a pas vraiment de format défini», a expliqué Anne-Marie Asselin.

Leur projet, «Lady bleue, le grand voyage», est un court métrage documentaire qui sortira à l’automne. Pour en connaître davantage sur l’aventure, cliquez sur l’onglet «projet» de leur site web

L’Organisation bleue en est à la moitié de sa tournée estivale. Pour vous informer des prochains événements et pour vous impliquer dans la collecte de déchets, rendez-vous sur leur page Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here