This post was originally published on this site
https://www.francetvinfo.fr/image/75ng0ucic-6073/500/281/19579061.png

La Namibie est menacée par une forte sécheresse. Buffles, springboks, girafes ou encore éléphants pourraient subir les conséquences désastreuses d’une hausse violente de température au sein de leur habitat. Pour le gouvernement namibien, les animaux doivent être évacués des zones menacées avant de connaître une mort douloureuse due au manque d’eau et à une végétation pauvre. Certains mammifères vont ainsi être transférés dans des parcs moins affectés par l’aridité tandis que d’autres seront mis aux enchères.

Au total, 1000 animaux vont être vendus. Les acheteurs visés lors de ces enchères sont les éleveurs et les réserves privées capables de subvenir aux besoins des mammifères. Le gouvernement ne cache pas que l’objectif est aussi financier puisque l’opération permettrait de récupérer près d’un million d’euros. Ce fond servira à soutenir la gestion des parcs et la préservation de la faune. 

Selon un rapport du ministère de l’Agriculture, la sécheresse a causé la mort de plus de 64 500 têtes de bétail entre octobre 2018 et mars 2019. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here