ENGLISH VERSION

 

After 4 years of studying the Commons and the mutualization of know-how, where are we?

After OpenChateau (x) 1 in 2014, then 2 in 2015, the ScaleCampers at # COP22 in Marrakech, here is the #ScaleSchool. The issues of mutualization, sharing and fluidization are eminently important to avoid reinventing the wheel but we realized that a fundamental link in the transmission was missing to optimize sharing: it is about mediation, which means the challenge of facilitating/promoting the documentation of a project and making this knowledge available to other people. Indeed, to capitalize is certainly necessary, but it is expensive in time, in human resources, and in the absence of methodology, it is often necessary to start from scratch.

To meet this need, we designed the Scale School, an accelerator whose purpose is to mediate the transfer of know-how between a successful social enterprise and an ecosystem of start-up entrepreneurs. Our role as mediators is to invest the human resources required to support the documentation and set up the training infrastructure required to allow the teaching of the tutor’s knowledge to an ecosystem of students. Here, we speak of manual teachings, which require putting hands in the ground. Practice. To do. And not just to inquire or theorize. Hence the critical issue of on-site support infrastructure.

The first Scale School is active in the field of agroecology and organic agriculture in Nepal. Social entrepreneur Sudarshan Chaudhary, who has switched his farm from conventional organic farming over the past 7 years, will teach 8 farmers his skills. Open Team accompanied Sudarshan to create a 4-month curriculum for 50% illiterate farmers. Farmers will, in turn, become trainers and disseminate knowledge under an approach framed by Scale School. The educational materials we have created have been designed to take into account the issue of replication by half-literate people.

For this, Open Team has mobilized a team of 5 people in Nepal and 5 people in support in France. Scale School is in line with the “Barefoot College”. But here, knowledge is also made available on a large scale via digital tools and in particular our collaborative platform. The curriculum already takes into account the know-how of other permaculture training centers in Nepal, and the courses will be enriched by the establishment of an online space for enrichment by “connected farmers To pollinate the alternative knowledge, as well as the variable climatic contexts. The notion of peer-to-peer know-how then becomes fundamental and the Open Team teaching team remains mobilized to support the iterative documentation effort.

The vocation is to train thousands of organic farmers in Nepal on a 3-year support program.

Today, the formations are about to start. The first 8 student farmers are about to be selected on the first screen of 25 preselected applications. To speed up the pace, and we need your support:

=> In the relay of communication and influence
=> For connections to family offices

In parallel, we are launching a crowdfunding campaign and you can find all the details here:

http://bit.ly/2KraW9F

Moreover, we will organize several events in Paris to discuss these fascinating subjects and we would be delighted to see you there for a drink! 🙂

FRENCH VERSION

Après 4 ans à étudier les Communs et la mutualisation des savoir-faire, où en sommes-nous ?
 
Après OpenChateau(x) 1 en 2014, puis le 2 en 2015, le ScaleCampers à la #COP22 à Marrakech, voici la #ScaleSchool. Les enjeux de mutualisation, de partage et de fluidification sont éminemment important pour éviter de réinventer la roue mais nous nous sommes aperçus qu’un maillon fondamental de la transmission était manquant pour optimiser le partage : il s’agit de la médiation, c’est-à-dire l’enjeu de faciliter/favoriser la documentation d’un projet et de mettre à disposition ce savoir auprès d’autres personnes. En effet, capitaliser est certes nécessaire, mais ca coûte cher en temps, en moyens humains, et en l’absence de méthodologie, il faut souvent partir de zéro.
 
Pour répondre à ce besoin, nous avons conçu la Scale School, un accélérateur dont l’objet est de servir de médiateur à la transmission du savoir-faire entre 1 entreprise sociale à succès et un écosystème d’entrepreneurs en démarrage. Notre rôle de médiateur consiste à investir les ressources humaines requises pour accompagner la documentation et mettre en place l’infrastructure de formation requise pour permettre l’enseignement du savoir du tuteur auprès d’un écosystème d’élèves. Ici, on parle d’enseignements manuels, qui requièrent de mettre les mains dans la terre. De pratiquer. De faire. Et non juste de s’informer ou de théoriser. D’où l’enjeu critique d’une infrastructure d’accompagnement « sur site ».
 
La première Scale School intervient dans le domaine de l’agro-écologie et l’agriculture biologique au Népal. L’entrepreneur social Sudarshan Chaudhary, qui a switché sa ferme de l’agriculture conventionnelle au bio au cours des 7 dernières années, va enseigner à 8 fermiers son savoir-faire. Open Team a accompagné Sudarshan pour créer un curriculum sur 4 mois destiné à des fermiers à 50% illettrés. Les fermiers deviendront à leur tour formateur et essaimerons le savoir sous une approche encadrée par le Scale School. Les supports pédagogiques que nous avons créés ont été pensés de manière à prendre en compte l’enjeu de réplication par des personnes à moitié illettrées.
 
Pour cela, Open Team a mobilisé une équipe de 5 personnes au Népal et 5 personnes en support en France. La Scale School s’inscrit dans la droite lignée du « Barefoot College ». Mais ici, le savoir est également mis à disposition à large échelle via les outils numériques et notamment notre plateforme collaborative. Le curriculum prend déjà en compte le savoir-faire d’autres centres de formation en permaculture au Népal, et les cours auront vocation à s’enrichir par la mise en place d’un espace en ligne permettant l’enrichissement par les « fermiers connectés » pour polliniser les savoirs alternatifs, ainsi que les contextes climatiques variables. La notion de croisement des savoir-faire en pair à pair devient alors fondamentale et l’équipe pédagogique d’Open Team reste mobilisée pour soutenir l’effort de documentation itératif.
 
La vocation est de former des milliers de fermiers à l’agriculture biologique au Népal sur un programme d’accompagnement de 3 ans.
 
Aujourd’hui, les formations sont sur le point de commencées. Les 8 premiers fermiers élèves sont sur le point d’être sélectionnés sur 1 premier filtre de 25 candidatures présélectionnées. Pour accélérer la cadence, et si vous le souhaitez, nous avons besoin de votre soutien :
 
=> En relais de communication et d’influence
=> Pour des connections vers des family office
 
En parallèle, nous lançons une campagne de crowdfunding et vous pouvez trouver tous les détails ici :
 
 
Par ailleurs, nous organiserons plusieurs événements à Paris pour discuter de ces sujets fascinants et nous serions ravis de vous y revoir autour d’un verre! 🙂
 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here