This post was originally published on this site
https://www.francetvinfo.fr/image/75ixmwdbj-a7f3/600/337/15562533.jpg

Un phénomène qui inquiète. Depuis le début de l’année, plusieurs zones de l’Hexagone présentent un niveau exceptionnellement bas de leurs nappes phréatiques. “Particulièrement le pourtour méditerranéen, la Vendée et le Centre. Or, les nappes phréatiques se rechargent surtout en hiver. Comme les pluies sont faibles, la recharge a été inefficace. Ce qui n’a pas amélioré la situation déjà compliquée de certaines nappes”, détaille le journaliste de France 2 Nicolas Chateauneuf.

Dans la nuit du mardi 18 au mercredi 19 juin, 3 000 impacts de foudre ont été recensés. “35 000 éclairs en 24 heures, notamment en Normandie et dans le Sud-Ouest (…), mais ces pluies ruissellent, car elles sont violentes ou alors elles sont directement pompées par la végétation du mois de juin, donc elles ne profitent pas aux nappes phréatiques”, précise le journaliste. Selon les projections de Météo France, il y a 50% de chances pour que les températures de l’été 2019 soient plus élevées que les normales de saison. Une chaleur qui devrait permettre plus d’évaporation, mais aucune simulation fiable n’a été effectuée pour les pluies.

Le JT

Les autres sujets du JT

Sokha Hin
Sokha Hin is cofounder of OpenTeam. Engaged into creating a more sustainable economy. 10+ years track in innovation and digital startup environment. Discovered the so little-known reality of climate change at COP20, in Lima, Peru, Dec 2014. Engaged as a consequence into raising awarness of citizens worldwide and empowering citizens into concrete action through digital tools and spreading social entrepreneurship. The World can evolve only by providing a collective reponse, up to the stake of climate change.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here