This post was originally published on this site
https://www.francetvinfo.fr/image/75ne8jek2-19b0/500/281/19314517.jpg

À Mexico (Mexique), les tours de la ville sont englouties par un épais nuage de pollution qui stagne sur la ville depuis samedi 11 mai. Six jours plus tard, l’air est toujours irrespirable et certains habitants portent des masques pour se protéger comme ils peuvent. “C’est vraiment difficile de respirer, je me sens très fatigué. Mes yeux, ma gorge, mon nez me brûlent”, confie l’un d’entre eux.

Un air chargé de particules toxiques

Des incendies en périphérie de la ville et des conditions météorologiques défavorables sont à l’origine de cet important épisode de pollution. Le vent est absent et les températures stagnent autour de 30 degrés. L’air est donc chargé de particules toxiques. Depuis mercredi 15 mai 2019, des mesures d’urgence ont été prises par le gouvernement : circulation alternée, chantiers suspendus et écoles fermées. Mais certains habitants pointent le manque d’anticipation et d’information des autorités.

Le JT

Les autres sujets du JT

Sokha Hin
Sokha Hin is cofounder of OpenTeam. Engaged into creating a more sustainable economy. 10+ years track in innovation and digital startup environment. Discovered the so little-known reality of climate change at COP20, in Lima, Peru, Dec 2014. Engaged as a consequence into raising awarness of citizens worldwide and empowering citizens into concrete action through digital tools and spreading social entrepreneurship. The World can evolve only by providing a collective reponse, up to the stake of climate change.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here