This post was originally published on this site
https://www.francetvinfo.fr/image/75ncpsj2y-9ece/600/337/19166117.jpg

Les pays les plus concernés sont le Brésil, l’Indonésie, la République démocratique du Congo, la Colombie et la Bolivie, d’après le rapport annuel mené par Global Forest Watch.

En 2018, le monde a perdu 12 millions d’hectares de forêts tropicales, soit la superficie du Nicaragua, a révélé l’ONG World ressources institute (WRI), jeudi 25 avril. Selon ce rapport annuel mené par Global Forest Watch, il s’agit de la quatrième plus mauvaise année en termes de déforestation de la forêt tropicale, après 2016, 2017 et 2014.

Au total, 3,64 millions de forêts tropicales primaires, essentielles pour le climat et la biodiversité, ont été détruits. C’est l’équivalent de la surface de la Belgique. Les pays les plus concernés sont le Brésil, l’Indonésie, la République démocratique du Congo, la Colombie et la Bolivie.

“Ce sont les forêts qui ont le plus grand impact en termes d’émissions de carbone et de biodiversité”, souligne Mikaela Weisse, du WRI, alors que ces espaces boisés stockent du carbone et abritent une faune et une flore importantes. “Si on regarde sur les 18 dernières années, il est clair que la tendance globale est toujours à la hausse”, continue sa collègue, Frances Seymour.

Sokha Hin
Sokha Hin is cofounder of OpenTeam. Engaged into creating a more sustainable economy. 10+ years track in innovation and digital startup environment. Discovered the so little-known reality of climate change at COP20, in Lima, Peru, Dec 2014. Engaged as a consequence into raising awarness of citizens worldwide and empowering citizens into concrete action through digital tools and spreading social entrepreneurship. The World can evolve only by providing a collective reponse, up to the stake of climate change.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here