This post was originally published on this site
https://www.francetvinfo.fr/image/75navokxc-5fac/500/281/17198661.jpg

À la fin des cours, elle n’a pas les mêmes préoccupations que ses camarades de classe. Avant de rentrer chez elle, elle passe arroser et entretenir les fleurs d’un massif qu’elle a installé avec d’autres élèves au sein de l’établissement. “En allant à l’école, on oublie la nature, on oublie les animaux, on oublie les fleurs”, explique Raphaelle Hutin. Du haut de ses 16 ans, Raphaelle veut entretenir la biodiversité dans son lycée, grâce au compost. Un projet encouragé par la direction de l’établissement, mais pas tout de suite pris au sérieux. “C’était difficile de faire bouger les choses dans un établissement scolaire. Il faut s’investir”, confie la lycéenne.

“‘Faire un compost, c’est fun’ non ! C’est juste une question de survie”, s’insurge-t-elle. Sa dernière idée : instaurer un repas végétarien une fois par semaine à la cantine. Un militantisme soutenu par sa maman. “Elle se rend compte de ce que c’est d’avoir des responsabilités”, explique sa mère. Raphaelle mène aussi son combat en faisant ses courses dans un magasin zéro déchet, elle qui est devenue végétarienne. Demain, Raphaelle et ses copines feront de nouveau grève des cours, pour le climat.

Le JT

Les autres sujets du JT

Sokha Hin
Sokha Hin is cofounder of OpenTeam. Engaged into creating a more sustainable economy. 10+ years track in innovation and digital startup environment. Discovered the so little-known reality of climate change at COP20, in Lima, Peru, Dec 2014. Engaged as a consequence into raising awarness of citizens worldwide and empowering citizens into concrete action through digital tools and spreading social entrepreneurship. The World can evolve only by providing a collective reponse, up to the stake of climate change.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here